Archives par étiquette : Mesure d’impact social

Les Lignes directrices Global Reporting Initiative (GRI)

  • Un organisme international qui propose des Lignes directrices selon 60 indicateurs généraux et 80 indicateurs spécifiques.
  • Un rapport qui permet de qualifier les activités liées à l’entreprise (ses processus) mais très peu ses retombées à long terme (ses impacts).
  • Le GRI est adapté aux besoins d’organisations internationales souhaitant rendre des comptes aux actionnaires, consommateurs, gouvernements.

Le Global Reporting Initiative (GRI) est un organisme international visant à soutenir les entreprises dans la production de bilans de responsabilité sociale et environnementale (RSE). L’organisme diffuse des Lignes directrices faisant état du développement durable. Ces Lignes directrices proposent environ 60 indicateurs généraux et 80 indicateurs spécifiques couvrant les aspects économiques, environnementaux et sociaux de l’organisation concernée.

Usages

Au Québec, Fondaction est impliqué dans cette démarche depuis 2006. L’organisation a produit six rapports de développement durable à partir de la méthodologie proposée par le GRI. On peut consulter le dernier rapport (2016) en ligne.

Consultez la fiche synthèse Global Reporting Initiative (GRI)

Consultez les fiches:

Plusieurs autres fiches sont en préparation.

Une série de fiches synthèses dans le domaine de la mesure d’impact social

C’est dans le cadre d’un projet sur l’évaluation de l’impact et des retombées des entreprises collectives et des organisations sociales sur le développement des territoires que le TIESS publie six fiches synthèses. Ces fiches présentent une brève description des principaux outils et méthodes en circulation dans le domaine de la mesure d’impact social au Québec et à l’international.

Consultez les 6 fiches synthèses :

D’autres fiches sont en préparation et devraient être diffusées prochainement.

Le modèle intersectoriel du Québec (MISQ)

  • Le MISQ est un modèle de propagation de la demande développé par l’Institut de la statistique du Québec.
  • De nombreuses organisations recourent au MISQ pour qualifier leur impact économique en termes d’emplois et de valeur ajoutée.
  • Le modèle est atemporel et les impacts sont calculés comme s’ils étaient tous réalisés en une même année, soit celle de la simulation.

Le MISQ sert à simuler et quantifier les effets de certains changements réels, anticipés ou hypothétiques relatifs à l’économie québécoise. Il permet d’estimer, entre autres, la valeur ajoutée, l’emploi et les importations nécessaires pour répondre à un investissement sur l’économie du Québec.

Usages

C’est la direction des statistiques économiques de l’ISQ qui est responsable du maintien et de l’accompagnement à l’utilisation du modèle. Le MISQ est utilisé assez fréquemment dans le milieu de l’économie sociale.

Consultez la fiche synthèse Modèle Intersectoriel du Québec (MISQ)

Consultez les fiches:

Plusieurs autres fiches sont en préparation.

Le catalogue Impact Reporting and Investment Standards (IRIS)

  • Un catalogue de 559 indicateurs qualitatifs et quantitatifs répartis dans une dizaine de secteurs d’activités.
  • Les indicateurs servent d’appui pour inspirer une des étapes du processus d’évaluation des impacts.
  • Les utilisateurs des indicateurs IRIS sont généralement des financiers.

Impact Reporting and Investment Standards (IRIS) est un catalogue en ligne recensant des indicateurs de performance à l’intention des acteurs de l’investissement d’impact. Il s’agit d’une initiative chapeautée par le Global Impact Investing Network (GIIN). Ces indicateurs peuvent chercher à mesurer la performance financière, opérationnelle, environnementale ou sociale d’une organisation.

Usages

Il n’y a pas d’usage connu de cette banque d’indicateurs dans le milieu de la finance solidaire au Québec. Au Canada, l’initiative pour la finance sociale de la Banque Royale du Canada est répertoriée sur la base de données des utilisateurs des indicateurs IRIS.