ACTUALITÉ
31 juillet 2019

Mémoire du TIESS sur la prochaine édition du PAGES

 

Le TIESS participait récemment à la consultation publique, menée par le ministère de l’Économie et de l’innovation du Québec, sur le Plan d’action gouvernemental en économie sociale (PAGES) pour la période 2020-2025. Une première édition du PAGES avait été lancée et mise en oeuvre suivant l’adoption de la Loi sur l’économise sociale, en 2013.

 

Comportant 17 recommandations, le mémoire du TIESS fait valoir l’importance cruciale de la présence, sur l’ensemble du territoire, d’un écosystème de soutien à l’économie sociale solidement ancré et dynamique : « Le PAGES doit permettre de soutenir ce système d’innovation et les différents acteurs qui y jouent des rôles clés (représentation, concertation, soutien aux promoteurs, financement, développement de la main-d’œuvre, recherche, liaison, transfert et animation d’ensemble du système d’innovation) ». Ces personnes et ces organisations, par leur engagement et leur connaissance fine du territoire, sont une partie essentielle de la réponse à l’enjeu prioritaire qu’est le soutien accru à l’émergence, au développement et au changement d’échelle des entreprises d’économie sociale et des filières.

Si les fonctions d’animation, de mobilisation, d’analyse du territoire et d’accompagnement sont autant de clés du développement de l’économie sociale dans les marchés comme dans les collectivités territoriales, la coconstruction des connaissances, la recherche et le transfert sont également appelés à jouer un rôle de plus en plus important au cours des prochaines années. À cet effet, le TIESS propose notamment la mise en place ou le renforcement de mesures qui favorisent et valorisent la participation de chercheurs et de praticiens aux projets de coconstruction de connaissances et de transfert en économie sociale.

Mentionnons enfin les propositions du TIESS pour la mise en place de nouvelles initiatives comme :

  • l’instauration d’un fonds numérique ou d’un mécanisme de financement s’appuyant sur les acteurs de la finance sociale actuels pour stimuler des projets numériques collectifs ;
  • la création d’un fonds d’appariement visant à stimuler le financement des entreprises d’économie sociale par les obligations communautaires et les parts privilégiées ;
  • la création d’un fonds de recherche dédié à l’économie sociale et stimulant particulièrement la recherche partenariale.

Pour consulter l’ensemble des recommandations émises par le TIESS dans le cadre de la consultation, téléchargez le mémoire.