Le 30 avril 2015 : L’économie à l’université : vers un enseignement inclusif et pluraliste

Depuis plusieurs décennies, on constate dans les départements d’économie des universités québécoises une marginalisation croissante des courants de pensée économique dits hétérodoxes au profit du courant néoclassique. Ce monolithisme théorique et méthodologique de l’enseignement ne permet pas aux étudiant.e.s d’acquérir une formation complète en économie. Il a par ailleurs de nombreuses implications pour notre système économique et plus largement pour notre société dans la mesure où il participe à légitimer une approche unique au détriment des autres courants de pensée qui contribuent pourtant eux aussi à la richesse de la discipline.

Ce constat se vérifie également dans d’autres pays et a donné naissance à plusieurs mouvements de contestation. L’année dernière, un mouvement international a ainsi réuni 22 associations et collectifs étudiants provenant de 18 pays pour demander un plus grand pluralisme dans l’enseignement de l’économie.

L’insatisfaction grandissante parmi les étudiant.e.s et au sein du corps professoral nous incite à réfléchir aux pistes d’action pour faire évoluer cet enseignement vers une plus grande ouverture et un plus grand pluralisme. Cet état de choses a des répercussions qui vont bien au-delà des milieux universitaires et se retrouvent dans de nombreux défis sociétaux auxquels les mouvements associatifs font face quotidiennement dans leur travail. Comment comprendre l’évolution économique du monde? Comment comprendre les transformations en cours et à venir et proposer d’autres avenues, d’autres politiques? Comment outiller les futurs étudiant.e.s à œuvrer dans des organisations qui sont appelées à se développer? Comment offrir une formation complète et pluraliste aux futurs étudiant.e.s d’économie? Quelles pistes explorer concrètement pour œuvrer dans cette voie? L’enseignement de l’économie dans les universités a ainsi des effets pour le monde associatif. C’est autour de ces questions que nous souhaitons vous inviter à réfléchir lors d’une première journée d’échange et de discussion, le 30 avril prochain.

Objectifs du séminaire

1.     Réunir et mobiliser les personnes et organisations issues des milieux de l’enseignement supérieur (universités et CÉGEP, professeurs et étudiants), des milieux associatif et professionnel, préoccupés par le pluralisme de l’enseignement de l’économie à l’université.

2.     Faire le point sur la situation actuelle, sur les mouvements de mobilisation et sur les initiatives existantes au Québec et au plan international.

3.     Débattre des besoins et enjeux pour le milieu associatif et identifier des pistes d’action pour amener à un plus grand pluralisme dans l’enseignement de l’économie à l’université. 

Pour consulter le programme de la journée, cliquez ici

Pour information et inscription 

Par courriel, à information.cepeq@gmail.com, en indiquant votre nom et le nom de votre institution ou organisme.

Ce séminaire est organisé par le COLLECTIF POUR UN ENSEIGNEMENT PLURALISTE DE L’ÉCONOMIE AU QUÉBEC avec le soutien du TIESS, du MÉQEPÉ et de l’IRIS.