Pourquoi changer d’échelle? Pourquoi la franchise sociale?

Nombre d’entreprises d’économie sociale développent de nouvelles solutions ou façons de faire pour répondre aux besoins des collectivités qui les ont vues naître.  Or, les innovations qu’elles développent pourraient souvent être tout aussi pertinentes dans d’autres communautés qui vivent des réalités similaires.

Ainsi, de plus en plus d’entreprises de l’économie sociale envisagent de répliquer leur modèle (offre de produits ou de services) sur de nouveaux territoires ou dans d’autres communautés, entre autres pour rejoindre davantage de personnes et augmenter leur impact social ou environnemental. Pour ce faire, certaines songent à développer des ententes de coopération avec des organisations locales qui souhaitent implanter une solution éprouvée.  La franchise sociale peut constituer une façon intéressante de structurer ce partenariat.

D’autres stratégies peuvent cependant être explorées par les entreprises d’économie sociale soucieuses d’augmenter leurs retombées positives sur leurs membres ou sur les collectivités.  Le changement d’échelle réfère ainsi de façon plus générale aux projets de développement mis en place par des organisations pour obtenir des résultats à plus grande échelle.

Le projet pilote du TIESS

Depuis son démarrage en 2015, le projet a permis d’identifier les connaissances existantes sur le changement d’échelle et de trouver des réponses aux différentes questions que pose la mise en place d’une stratégie de franchise sociale.

Des activités et des outils de transfert ont été développés pour informer, préparer et accompagner pas à pas les entreprises dans leur projet de changement d’échelle et, plus spécifiquement, dans leur mise en place d’un réseau de franchises sociales.

C’est dans cette perspective que la première publication du projet, une synthèse de connaissances dédiée au changement d’échelle et aux stratégies d’essaimage en économie sociale a été publiée au printemps 2016.  Par ailleurs, l’organisation de rencontres thématiques réunissant experts et entrepreneurs ainsi que la mise en place d’une communauté de pratiques sont autant d’éléments qui ont nourri la réflexion afin de développer les outils les plus adéquats possible, en phase avec les besoins des entreprises. Ainsi, un premier guide Changer d’échelle en économie sociale – Planifier l’essor et décupler les retombées de votre entreprise d’économie sociale est déjà en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez télécharger le document complet ou section par section.

De plus, un manuel entièrement consacré aux franchises sociales a été publié en février 2019.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez également consulter la présentation « Power Point » Changement d’échelle en économie sociale et solidaire – 22 mars 2017

Les partenaires du projet

CRISES – UQAM, Maude Léonard, chercheure et professeure à l’École des sciences de la gestion et Pascale Lagacé-Brunet, étudiante à la maîtrise.

Les membres de la communauté de pratique sur les franchises sociales

Jacqueline Ascah, Parkinson en mouvement, Audrey Atwood – Sarah Dahmani, Lange Bleu, Alexandre Désy, Bécik Jaune, Marie Tellier, Cantine pour tous, Christine Fortin, Fondation, Maison Gilles-Carle, Elizabeth Hunt, Percolab, Daphné Mailloux-Rousseau, L’Ancre des Jeunes, Diego Mena, Fondation du Dr Julien, Ramona Mincic, Coop Centre Évasion.

Les organisations en soutien au projet

Le Chantier de l’économie sociale, Charles Gagnon

PME Montréal, Didier Kazadi Muamba (Centre Est) et Jason Prince (Centre-Ville)

Consultation juridique : Juripop, Me Alain M. Gaulin, Les avocats de solutions, Me Guillaume Lapierre

Financement

Le principal partenaire financier de ce projet est le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MÉSI). La Caisse d’économie solidaire Desjardins a également apporté un soutien financier.